Un tour de France des supermarchés

On va pas se mentir, c’est parfois dur de suivre les évolutions d’un projet de startup, tant ça évolue toutes les semaines ! Pour que vous sachiez où en est Le Supermarché Idéal, je vous invite régulièrement en backstage, via une chronique dans Les Echos Start.

Voici la dernière en date, accrochez-vous car la prochaine arrive bientôt, et y’a du lourd ! #teasing #goodnews

Bonne lecture, et n’hésitez pas à me dire ce que vous en pensez !

Mon Tour de France des supermarchés pour lancer ma startup

Capture d’écran 2016-07-27 à 15.52.35.png

Si vous avez raté les 2 premières chroniques, les voici :

Comment j’ai décidé de réinventer le supermarché (21/01/2016)

Bon par où on commence ? Mes premières semaines d’entrepreneur.

 

Publicités

Peut-on manger local à Reims ?

Le collectif rémois « Sacrées Blogueuses » m’a chargé d’introduire son article sur le « Manger Local » spécial Reims. Avec plaisir !

Capture d’écran 2016-04-12 à 23.16.09

Voici le début de l’article :

Avant de vous dévoiler nos pépites du « manger bien et local », laissons la parole à Hugo, un jeune entrepreneur rémois qui rapporte dans son blog Le Supermarché Idéal les nouvelles tendances, plus responsables, connectées ou locales, de la consommation alimentaire. L’homme de la situation !

Manger local, ça veut dire quoi ?

« Manger local » devient la meilleure alternative pour recréer un lien avec les producteurs de votre région et préserver l’environnement sans faire trop d’efforts.

Le retour au «100% local » fait parti des 7 tendances qui inventent le supermarché de demain décryptées par Le Supermarché Idéal. Paradoxalement, les solutions du futur se puisent parfois dans le passé, puisqu’avant l’essor de la grande distribution, tout le monde était locavore.

Pourquoi doit-on manger local ?

Bien que s’approvisionner localement ne garanti pas à 100% l’absence de pesticides, la maitrise des normes d’hygiène, ou le respect de l’animal, « manger local » permet au moins de « manger plus intelligemment ». Reste à se faire sa propre expérience parmi les bonnes adresses des Sacrées Blogueuses.

Quelles initiatives rémoises recommandes-tu ?

Etant un utilisateur occasionnel de La Ruche Qui Dit Oui, je suis impatient de tester Mon Epicerie Locale, l’équivalent régional ! 

Pour tout savoir sur les bonnes adresses rémoises, c’est par ici !

Hugo

 

54h pour lancer sa boite !

C’est le défi à relever à chaque Startup Week End, dont le concept rassemble des porteurs de projet et des entrepreneurs en herbe le temps d’un week-end.

Il y a quelques semaines, je participais à l’un d’entre eux à l’Université Dauphine.

60 secondes pour pitcher Le Supermarché Idéal, obtenir suffisamment de votes pour faire partie des 15 projets sélectionnés, et rassembler une équipe de coéquipiers emballés par le projet pour bosser ensemble 54 heures d’affilé jusqu’à la présentation devant le jury.

Une belle équipe – Clément1, Adrien, Clément2, Thibaud, Maxence, Myself, Maëva et Nicolas

L’expérience est intense et stimulante.

Une journaliste en présente le concept dans le supplément Le Monde Campus du mois d’avril.

Hormis le fait que je ne suis ni rémois ni diplômé de l’ESC Lyon, le petit portrait est sympa, et en plus l’article parle aussi des copains entrepreneurs de chez Merito, Mon Grillon Cupcakes et SunImpact 🙂

Bonne lecture en cliquant ICI

Capture d’écran 2016-04-14 à 18.34.30
Le Monde Campus – Avril

Article Le Monde Campus – 54h pour lancer sa boite – Le Supermarché Idéal & Hugo CAFFAREL

Chronique Les Echos #1 – Le déclic entrepreneurial de réinventer le supermarché

C’est parti pour les chroniques mensuelles dans Les Echos Start !

Si vous avez suivi les aventures de décembre, vous vous souvenez qu’en remportant le concours de pitch organisé par Les Echos et le Moovjee, je gagnais la chance de pouvoir partager mon aventure entrepreneuriale tous les mois dans Les Echos Start.

Je suis très content de partager avec vous cette première chronique publiée hier (20/01/2016) dans Les Echos Start :

« Comment j’ai décidé de réinventer le supermarché ».

Dans cet article, j’en dis plus sur le constat qui m’a mené à ce projet, et sur mes intentions face à ce défi.

Capture d’écran 2016-01-21 à 11.59.53

Les réactions sont nombreuses !

Depuis hier, je lis avec grand intérêt les emails envoyés par des lecteurs pour manifester leur engouement pour ce projet, proposer leur contribution et leurs idées, ou simplement m’encourager. C’est très précieux pour moi !

Déjà une 30aine de très bons emails en 24h, et les profils des expéditeurs sont étonnamment variés : un cadre chez Leclerc (!!), un expert en implantation de concept-stores, un blogueur, des étudiants de Grandes Ecoles, un agriculteur en circuits-courts, des jeunes diplômés, un entrepreneur…

Extrêmement touché par autant d’engouement, je vais évidemment prendre le temps de répondre à chacun.

Hugo

Réinventer le supermarché
Réinventer le supermarché

 

[VOTE] Quel nom parmi le TOP 10 de ce brainstorming 2.0 ?

brainstormingIl y a 2 jours je faisais ici un appel à votre créativité pour imaginer LE NOM sous lequel je pourrais présenter ce projet de « supermarché responsable, ludique et connecté » lors de la finale du concours Les Echos.

WAOUH ! Avez 44 propositions en moins de 24h, on peut dire que ce 1er cyber-brainstorming est plutôt réussi !

 

Voici les 10 propositions que j’ai présélectionné pour les soumettre à votre VOTE !

Et si le nom de ce concept-store se trouvait parmi cette liste ?

 

Qu’avez-vous pensé de ce principe participatif pour construire les choses ? On continue ?!

PS : vos idées étaient vraiment toutes excellentes et inspirantes ! Il est normal que certaines soient un peu éloignées du concept auquel je travaille, puisque je ne vous ai donné que peu de détails pour le moment 🙂

Hugo.

Un NOM pour ce concept en finale du concours Les Echos Start

[temps de lecture : 35 secondes]

En finale !

pitchC’est déjà une grande victoire en soit pour un projet si jeune ! Après une campagne de votes de 2 semaines, un jury exceptionnel s’est réuni pour sélectionner les 10 projets finalistes du Concours de Pitch . Et mon « Supermarché responsable, ludique et connecté » en fait parti !! (Pour revoir le pitch vidéo, c’est ICI)

Voici la liste des 10 finalistes dévoilée par Les Echos Start :

Al Di Sopra / Déclics et des trucs / Hugo / LegalUp / Mon Coach Brico / Octopals / Permigo / Sydéo / Weeprint / Workiz

Vous ne remarquez rien ?

Et oui, il va falloir que je trouve un vrai nom pour identifier ce projet !

Car vous avez le recul que je n’ai pas, j’en appelle à votre créativité !

Pour rappel, il s’agit de nommer un concept store convivial et avant-gardiste où les consommateurs urbains, gourmands, responsables et connectés retrouveront du plaisir et du sens en faisant leurs courses.

Soyez fous et inspirés !! Il n’y a PAS de mauvaise idée !

Glissez une NOUVELLE idée en commentaires ! J’organise un vote dès que nous atteignons 15 idées !

PS : Finale le lundi 07 décembre à Paris

#MonSuperIdéal sera un temple de perversité culinaire et culturelle.

Vendredi 13 novembre dernier à 19h30, je terminais la création de ce nouveau blog qui avait pour vocation d’être un site d’information sur la consommation responsable, ludique et connectée.

Je prévoyais de l’inaugurer le lendemain matin, samedi 14 novembre.

Sans imaginer que quoi-que-ce-soit puisse briser en une soirée mon excitation de révolutionner le monde de la consommation alimentaire.

C’était sans compter sur ces 8 lâches criminels investis d’une mission nauséabonde qui massacrèrent 132 personnes qui, comme vous et moi, célébraient la vie et la culture en partageant une pinte ou une planche de charcut’, devant un concert ou en terrasse, entourés de leurs amis, leur femme ou leur famille.

Samedi matin, abattu et profondément ému comme vous tous, le projet #MonSuperIdéal me paraissait alors aussi insipide que superflu et ne m’inspirait plus la moindre conviction, et encore moins d’ambition. Tout devenait sans saveur.

Ce soir, j’ai compris que nous devions tous choisir notre combat.

je suis en terrasse et je bois une biere

Avant vendredi, je travaillais à la création d’un « supermarché responsable ludique et connecté ».

A partir d’aujourd’hui, j’oeuvre à la création d’un « temple de la perversité culinaire et culturelle pour les jeunes idolâtres comme vous et moi qui aimons la vie, la bonne bouffe et la convivialité. »

Le nom « MonSuperIdéal » a repris tout son sens.

Et quand il verra le jour, on s’y retrouvera pour les emmerder tous ensemble en trinquant avec un verre de vin bio pour les uns et de jus d’orange frais pour les autres.

Dans #MonSuperIdéal, ce sera Happy Hour pour tous.

‪#‎ChacunSonCombat‬  ‪#‎GenerationBataclan‬